Hyacinthe RIGAUD (Perpignan 1659 - Paris 1743)

Lot 60
Aller au lot
120 000 - 150 000 EUR
Result : 650 000 EUR

Hyacinthe RIGAUD (Perpignan 1659 - Paris 1743)

Portrait de Henri-Oswald de La Tour d'Auvergne
Toile signée et datée en bas à gauche «Fait par hyacinthe / rigaud chevalier de / l'ordre de st michel / 1735» (petites restaurations anciennes).
146 x 112 cm
Provenance:
- Henri-Oswald de la Tour d'Auvergne, 1747.
- Julie de La Tour d'Auvergne, duchesse de Bouillon et Montbazon, 1750.
- Charles Godefroy de La Tour d'Auvergne, 5e duc de Bouillon, 1771.
- Godefroy Charles Henri de La Tour d'Auvergne, 6e duc de Bouillon, 1792.
- Jacques Léopold de La Tour d'Auvergne, 7e duc de Bouillon, 1802.
- Collection particulière, par descendance.
Bibliographie:
- Mercure de France, octobre 1749, p. 161 (Le Sieur Drevet, Graveur du Roi, vient de finir le portrait du Cardinal d'Auvergne, gravé d'après le célèbre Rigaud).
- François Basan, Dictionnaire des graveurs anciens et modernes depuis l'origine de la gravure, avec une notice des principales estampes qu'ils ont gravées..., Paris, de Lormel, Saillant, Vve Durand, 1767, I, p. 176 (Le Cardinal d'Auvergne, assis. m. p. en hauteur, d'après Rigaud).
- Joseph Roman, Le Livre de Raison du peintre Hyacinthe Rigaud, Paris, 1919, p. 208 (localisation inconnue).
- Stephan Perreau, Hyacinthe Rigaud. Le peintre des rois, Montpellier, 2004, pp. 113 et 155.
- Gilberte Levallois-Clavel, Pierre Drevet (1663-1738), graveur du roi, et ses élèves, Pierre-Imbert Drevet (1697-1739), Claude Drevet (1697-1781), thèse de doctorat (III 2005), I, p. 145.
- Stephan Perreau, Belle moisson d'écoles de Rigaud en ce printemps 2012 [en ligne], 29 avril 2012, www.hyacinthe-rigaud.over-blog.com
- Stéphan Perreau, Hyacinthe Rigaud (1659-1743). Catalogue concis de l'oeuvre, Nouvelles Presses du Languedoc, Sète, 2013, pp. 284-285, P. 1368, repr. et pl. XXX.
Détenu en mains privées depuis sa création, le portrait d'Henri-Oswald de La Tour d'Auvergne (1671-1747), archevêque de Vienne puis cardinal d'Auvergne, est peint par Hyacinthe Rigaud entre 1732 et 1735. Redécouvert en 2013 (Perreau, 2013, cat. P. 1368, p. 284-285 illustré), il témoigne de l'art d'un artiste parvenu au faîte de sa gloire, très tôt considéré par ses contemporains comme «le premier peintre de l'Europe pour la ressemblance des hommes et pour une peinture forte et durable».
Expert: Éric Turquin.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue