*Mathias STOM (Amersfoot 1600 - en Sicile...

Lot 16
Aller au lot
Estimation :
40000 - 60000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 64 500EUR

*Mathias STOM (Amersfoot 1600 - en Sicile...

*Mathias STOM (Amersfoot 1600 - en Sicile ? après 1650)


Mucius Scaevolla devant Porsenna


Toile (restaurations anciennes)


102 x 118.5 cm


ATTENTION ! Une autorisation ou un dépôt bancaire de 10% sera nécessaire afin d'enchérir en live sur ce lot. Sans cette autorisation nous nous réservons le droit de refuser les enchères en live. ATTENTION



*Lot judiciaire vendu sur ordonnance, pas de prix de réserve : frais réduits de 14.40 % en sus des enchères.

Provenance:


- Vente à Paris, Espace Tajan, le 16 décembre 2008, n°19


- Vente à Paris, PIASA, 3 décembre 2014, N° 1287


- Collection de Monsieur et Madame Gagliardi.



En 507 av. J-C, alors que le roi étrusque Porsenna assiège Rome afin de rétablir les Tarquin sur le trône de Rome,


le jeune patricien Mucius s’introduit dans le camp ennemi de sa propre initiative. Il a décidé d’assassiner le roi,


mais se trompe et poignarde son scribe (représenté ici en bas à gauche). Fait prisonnier, il tend sa main droite


dans le feu pour montrer son mépris de la torture dont il est menacé. Par ce geste de bravoure, le héros romain


veut aussi punir, en la brûlant, sa main qui s’est trompée de victime, seule la gauche subsiste. Très impressionné


par son courage, le roi laisse partir Mucius qui acquiert alors le cognomen de Scaevola, «le gaucher». Grâce à lui,


Porsenna fait des propositions de paix aux romains et quitte le Latium avec son armée.


On connait deux autres compositions différentes, plus grandes, de ce sujet par Stom (anciennement nommé


Stomer). L’une est conservée à la Art Gallery of South Wales, à Sidney (toile, 152 x 206 cm) et l’autre au Museo


Nazionale à Messine (toile, 208 x 260 cm). Notre tableau est proche de celui de Sidney, dans la disposition générale


des figures ou dans le rendu de la luminosité sous la tente, même si on perçoit ici une ouverture vers l’extérieur.


L’éclairage est moins brutal et contrasté que dans ceux de la période sicilienne (La Mort de Caton ou La


Mort de Sénèque). Nous proposons que notre toile date de la période napolitaine des années 1630.


Probablement formé à Utrecht, puis peut-être à Anvers chez Abraham Janssens, intime du groupe des peintres


caravagesques nordiques et notamment de Gerrit Van Honthorst, Matthias Stom est documenté àRome où son


nom apparaît dans le registre de la paroisse de San Nicola in Arcione, partageant un logement avec Paulus Bor.


Après un séjour prolifique à Naples où il reçoit de nombreuses commandes pour les églises et des particuliers,


Stom part pour la Sicile, à Palerme et Messine. Il envoie plusieurs oeuvres à Malte. Ainsi, il suit le parcours du


Caravage dont la présence si brève dans le sud de l’Italie a pourtant laissé une impression marquante. Ce tableau


est répertorié au RKD (Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie) sous le n°209100.


IMPOSSIBILITE DE LIVE SUR CE LOT, SEULES LES ENCHERES PAR TELEPHONES SERONT ACCEPTEES 

IT IS NOT POSSIBLE TO BID ONLINE FOR THIS LOT, WE ONLY ACCEPT PHONE BIDDING

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue